« Quelle gouvernance pour le quartier de la Défense ? (Echo d'Ile-de-France) | Accueil | Des hausses d'impôts pour les entreprises et artisans de Puteaux et Courbevoie »

dimanche 01 décembre 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ce qu'il faut savoir, c'est que ce papier fait suite à un autre la semaine dernière. Ce premier papier expliquait aux gens qui habitent rue de l'Abreuvoir, place Victor Hugo,rue Louis Blanc à Courbevoie, que la circulation des quais allait être déviée vers eux (surement le temps des travaux). Soit un trafic routier que ces rues bien saturées le matin et le soir ne peuvent pas digérer !!

Bonjour, nous avions reçu un tract de Lasserre il y a quelques temps dans lequel il descend hermitage. Je trouve au contraire bien d'avoir les deux points de vue et normal qu'un promoteur défende son projet et rétablisse ses vérités non ? Personnellement, je ne trouve rien de politique là dedans mais plutôt des infos informant les gens de ce qui va se faire dans leur commune et ça c'est plutôt pas mal !

Cher "Romain", je ne doute pas que vous soyez un habitant de Courbevoie et pas un employé du service com' du "groupe Hermitage" chargé d'organiser cette campagne.

Vous ne serez pas étonné si je vous dis que je ne suis pas d'accord avec votre argumentaire. Ce tract est entièrement politique. Quand un promoteur affirme défendre l'intérêt général et pas ses propres intérêts, permettez-moi de douter de sa sincérité. Je n'ai rien contre Hermitage, mais je crois que chacun doit rester à sa place.

J'observe tout cela avec recul, puisque je ne suis pas Courbevoisien... Je laisse le soin à Jean-André Lasserre d'éventuellement saisir le juge des élections.

Dans cette histoire, c'est surtout le maire UMP de Courbevoie et candidat à sa propre succession qui devrait être ennuyé : il risque l'invalidation pour avoir reçu le soutien implicite d'une entreprise, ce qui est strictement illégal.

En effet, depuis la loi du 19 janvier 1995, "les dons et avantages en nature des entreprises privées sont interdits" dans le cadre des campagnes électorales.

Cher monsieur, je ne cherchais pas à entrer dans votre guerre politique. En laissant ce commentaire je ne cherchais pas à être agressé, je donnais juste mon point de vue. Et je persiste à ne rien voir de politique dans ce tract mais plutôt de la publicité pour d'un projet d'aménagement et d'architecture comme il y en a et en aura tant d'autres. Et je préfère toujours l'information au silence et à des infos unilatérales.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.